assurance auto malus

Qu’est-ce que le malus et comment affecte-t-il l’assurance auto ?

assurance auto malus

Il faut savoir que le montant de la cotisation de votre assurance automobile se calcule suivant de nombreux facteurs. On peut notamment citer l’âge, la voiture, le lieu de résidence, la puissance, etc. Il varie aussi en fonction des formules et des compagnies d’assurance. En outre, le bonus-malus vient ensuite s’ajouter au montant de base de la cotisation à chaque échéance. Découvrez comment le malus affecte votre assurance auto.

Qu’est-ce que le malus et comment fonctionne-t-il ?

Si le bonus est une manière de récompenser les bons conducteurs, d’après mydealauto.com, le malus est un moyen de sanctionner les auteurs d’accidents responsables. Si aucun sinistre n’est à déplorer au cours d’une année, le conducteur se verra attribuer un bonus de 5 %. À l’inverse, en cas d’accidents engageant la responsabilité du conducteur, un malus de 25 % lui est appliqué. Ainsi, le coefficient de réduction-majoration (CRM) est multiplié par 1,25 ce qui a pour effet d’augmenter la cotisation de base de l’assuré.

Il faut noter que chaque sinistre recensé entraîne un malus, et qu’à chaque fois, le CRM est multiplié par le nombre d’accidents responsables. Sachez aussi que le coefficient maximum est fixé à 3,50. En outre, il convient de préciser que si la responsabilité dans le sinistre est partagée, alors le coefficient est minoré à 12,5 %. Par conséquent, le malus applicable sera de l’ordre de 1,125. Il faut aussi noter que les sinistres non responsables n’affectent aucunement le CRM. Il faut savoir qu’au bout de deux ans sans sinistres responsables, le coefficient peut baisser à nouveau. Si vous voulez connaître le coefficient de l’année, vous n’avez qu’à multiplier le dernier par 1,25.

Quelle est l’incidence d’un malus sur l’assurance du véhicule ?

Sachez que le malus d’assurance auto possède quelques particularités. Il est fréquent que les conducteurs changent de compagnie d’assurance à cause d’un coefficient de bonus-malus élevé. De cette manière, ils espèrent repartir de zéro. Pourtant, cela ne sert pas à grand-chose. En effet, si un automobiliste change d’assureur, il doit produire un relevé d’informations pour la souscription d’une assurance auto. Ce document mentionne son taux de bonus-malus, ce qui signifie que son CRM est conservé.

En outre, vous devez savoir que malgré le fait qu’un conducteur ne soit plus assuré depuis de nombreuses années, son CRM est conservé. En d’autres termes, le CRM n’a pas de date d’expiration et peut suivre un automobiliste pendant toute sa vie. Par ailleurs, en cas de circonstances aggravantes établies, il convient de noter qu’un malus supplémentaire peut être appliqué au conducteur. Il peut s’agir, par exemple, de délit de fuite, de fausse déclaration, de taux d’alcoolémie élevé, etc.

Comment éviter un malus ?

Pour éviter d’avoir un malus, la première chose à faire est de conduire prudemment. Toutefois, cela est insuffisant. Ainsi, vous devez penser à d’autres mesures comme être vigilant quand vous prêtez votre voiture à quelqu’un. Gardez à l’esprit que celui à qui vous avez prêté votre voiture provoque un accident, vous aurez tous les deux un malus. Sachez que le bonus-malus s’applique à la voiture protégée et à celui qui a souscrit le contrat d’assurance. Par conséquent, en cas de mauvaise conduite de la part du conducteur, vous risquez d’écoper d’un malus. C’est la raison pour laquelle il est important de bien choisir la personne à qui vous prêtez votre voiture.

En outre, en cas d’accident responsable sans gravité, privilégiez les accords à l’amiable. En effet, ne pas déclarer le sinistre peut s’avérer être une option judicieuse. Un accord à l’amiable est préférable, bien que cela vous oblige à payer les réparations de votre poche. Ainsi, vous éviterez une majoration sur votre prime d’assurance. Et s’il s’agit du seul accident de l’année dans lequel votre responsabilité est engagée, alors vous pourrez bénéficier d’un bonus auto annuel.

A lire aussi :