calcule police d'assurance automobile

Assurance automobile : comment choisir la meilleure police d’assurance automobile ?

calcule police d'assurance automobile

Pour de nombreux Français, la possession d’une voiture reste indispensable, à moins de vivre dans une ville dotée d’un excellent réseau de transports publics. Pour de nombreux Français, conduire est un plaisir, et renoncer à une voiture est inconcevable.

Tous les propriétaires de voitures sont bien conscients des coûts fixes qu’entraînent les véhicules à quatre roues, à savoir le paiement annuel de la taxe routière et l’assurance responsabilité civile obligatoire. Alors que la première est une taxe et n’est donc pas négociable, la seconde peut avoir un coût annuel (prime) qui varie fortement en fonction de la compagnie d’assurance auprès de laquelle nous souscrivons la police.

Que comprend la responsabilité civile automobile ?

La police obligatoire de responsabilité civile comprend une couverture d’assurance pour :

  • Dommages causés à des tiers par le véhicule et sa remorque ;
  • Dommages causés involontairement à des tiers par des passagers pendant que le véhicule est en mouvement ;
  • Les dommages causés à des tiers lorsque le véhicule est conduit de manière illicite par des enfants mineurs à l’insu du preneur d’assurance ;
  • Dommages matériels causés à des tiers par l’incendie de la voiture ;
  • Les dommages causés à des tiers lors du chargement ou du déchargement du véhicule sans l’aide de moyens mécaniques ;
  • Pour les voitures-écoles : les dommages causés à des tiers pendant que l’élève conduit, à condition qu’un instructeur qualifié soit présent ;
  • Pour les véhicules loués pour diverses raisons : dommages aux biens des tiers transportés.

Il s’agit évidemment de couvertures d’assurance minimales essentielles : toute personne souhaitant une protection plus étendue devra activer des couvertures facultatives moyennant une prime supplémentaire. Nous verrons ci-dessous quelles sont les protections les plus courantes.

Le risque

Il est important de préciser, pour ceux qui ne le savent pas encore, que les primes d’assurance ne sont pas « fixes », mais qu’elles sont calculées en tenant compte d’un tableau détaillé des facteurs de risque d’assurance. Un grand nombre d’éléments sont pris en compte et leur poids repose sur des données statistiques : les primes varient en fonction de l’âge de l’assuré, de son sexe, de ses précédents accidents de la route (le cas échéant), mais aussi de sa commune de résidence et de ses années d’expérience de conduite.
Le calcul tient également compte des caractéristiques du véhicule à assurer : l’âge de la voiture, la capacité du moteur, la puissance du moteur, le modèle spécifique et le lieu où il est stocké pendant la nuit.

Toutes ces variables font qu’il n’y a pas deux primes de responsabilité civile automobile identiques, d’où le sentiment désagréable des assurés de ne pas comprendre les raisons de ces différences. La chose la plus sensée à faire n’est pas de comparer les primes payées par nos amis et notre famille, mais de comparer ce que propose chaque compagnie d’assurance.

Les Limites maximales

La limite maximale est le montant maximum que la compagnie d’assurance remboursera à l’assuré. La loi fixe des limites minimales que toutes les entreprises doivent respecter. Il s’agit des éléments suivants :

  • Dommages corporels : 6 070 000 € (quel que soit le nombre de victimes concernées) ;
  • Dommages matériels : 1 220 000 € (quel que soit le nombre de blessés).

Il est toujours possible de négocier des limites plus élevées, mais celles-ci entraînent évidemment une prime plus élevée que les limites minimales légales. Certaines compagnies offrent directement à leurs assurés des limites nettement plus élevées. Il est donc conseillé de se renseigner soigneusement sur ces limites avant de souscrire une police d’assurance : pour une prime raisonnable, vous pouvez parfois obtenir des limites très respectables.

Types de conduite

Lors de la souscription d’une police d’assurance automobile, nous avons le choix entre plusieurs types de conduite, qui auront un impact sur le montant de la prime. Il en existe essentiellement trois types :

  • Conduite exclusive : la seule personne qui conduit le véhicule assuré est le preneur d’assurance ;
  • Conduite libre : la voiture peut être conduite par n’importe qui, auquel cas la prime est plus élevée ;
  • Conduite experte : chaque compagnie fixe une limite d’âge en dessous de laquelle la prime est majorée en raison de la moindre expérience du conducteur. Habituellement, la limite est fixée à 25, mais dans certains cas, elle est légèrement inférieure (23) ou supérieure (26).

Couvertures supplémentaires

L’assurance responsabilité civile automobile n’offrant qu’une couverture partielle de tous les dommages qu’un véhicule, un conducteur ou des passagers peuvent subir, les couvertures complémentaires sont parmi les aspects les plus intéressants à considérer lors de la souscription d’une assurance.

Chaque entreprise dispose de sa propre gamme d’assurances complémentaires, plus ou moins étendue et plus ou moins différenciée. Certaines couvertures très populaires sont proposées par pratiquement toutes les compagnies d’assurance, tandis que d’autres, plus spéciales, ne le sont que par quelques-unes. Examinons d’abord les couvertures les plus courantes, qui sont aussi celles qui intéressent le plus la plupart des conducteurs :

  • Vol et incendie : souvent proposées ensemble, ces deux couvertures remboursent les pertes dues au vol ou à l’incendie de la voiture. Les limites varient d’une compagnie à l’autre, et le remboursement exclut toujours les dommages malveillants ;
  • Vitres : cette police populaire couvre le coût de la réparation et du remplacement des vitres endommagées ou brisées ;
  • La garantie collision : cette police couvre les dommages causés à votre véhicule en cas de collision accidentelle avec d’autres véhicules ;
    Comprehensive Kasko : extension de la police précédente, elle couvre également les dommages subis en cas de collision avec des objets fixes, tels que des murs et des poteaux ;
  • Assistance routière : vous permet de bénéficier d’une assistance routière et d’une assistance logistique en cas d’immobilisation de votre véhicule lors d’un déplacement ;
    Assistance routière : vous permet de bénéficier d’une assistance routière et d’une assistance logistique si votre véhicule est immobilisé sur la route ;
  • Événements naturels : comme son nom l’indique, cette police couvre les dommages causés au véhicule par des événements naturels, de la grêle aux avalanches en passant par les inondations et les tornades ;
  • Vandalisme et événements socio-politiques : il s’agit d’une police « moderne » qui couvre les dommages causés à votre véhicule en cas d’actes de terrorisme, de manifestations, d’émeutes et de troubles civils en général ;
  • Protection juridique : avec cette couverture, la compagnie d’assurance rembourse les frais de justice des procédures judiciaires et extrajudiciaires suite à l’implication dans un accident, que ce soit au volant d’une voiture ou en tant que piéton ou cycliste.

Parmi les garanties optionnelles plus spécifiques, il y en a qui ne sont pas très courantes, comme la police pour les dommages causés par les animaux sauvages ou errants, ou la responsabilité civile pour les événements liés à la vie privée (y compris, par exemple, les dommages causés par ses propres animaux domestiques), ou la protection contre le recours, qui est utile dans les cas où la compagnie d’assurance doit recourir à l’assuré pour obtenir le remboursement de la somme versée.

Les possibilités sont bien sûr infinies et il n’y a aucun événement qui ne puisse être assuré. C’est pourquoi nous pensons qu’il est très important de connaître et d’évaluer les formules de protection complémentaire proposées par les compagnies d’assurance : vous devez choisir l’assurance qui répond à vos besoins.

Où dois-je payer mon assurance automobile ?

Vous pouvez payer votre police d’assurance automobile par le biais d’un certain nombre de canaux, tant physiques que virtuels :

  • À l’agence : nous pouvons nous rendre à notre agence d’assurance et y effectuer le paiement, en payant par carte de crédit ou de débit ;
  • Au bureau de poste : en utilisant le formulaire postal préparé et envoyé par l’agence d’assurance ;
  • A la banque ou via la banque à domicile par virement bancaire ;
  • Sur le site de la compagnie d’assurance avec PayPal.

Les méthodes de paiement ne sont pas les mêmes pour toutes les compagnies, vous devez donc vérifier quelles méthodes votre compagnie d’assurance accepte. Cependant, elles sont généralement indiquées dans l’avis d’échéance envoyé avant la fin de la couverture.

Que dois-je conserver sur mon assurance automobile ?

Depuis 2015, il n’est plus obligatoire d’afficher son bordereau d’assurance sur le pare-brise de sa voiture pour prouver son paiement et sa validité. Toutefois, la police peut vous demander de présenter une preuve de l’assurance de votre véhicule. Vous devez donc conserver l’original ou une copie de votre certificat d’assurance dans votre voiture. Une copie numérique stockée sur votre smartphone et montrée sur demande est également acceptable.
Les reçus de paiement, en revanche, doivent être conservés pendant un an après l’expiration de la police.

De quoi ai-je besoin pour souscrire une assurance automobile ?
Pour souscrire une assurance automobile, vous devez présenter certains documents, tant personnels que relatifs au véhicule. Procédons dans l’ordre :

  • Une pièce d’identité en cours de validité ;
  • Votre code fiscal ;
  • Votre certificat de risque ;
  • La carte grise du véhicule ;
  • En cas de première immatriculation : le certificat de propriété de la voiture.

Quand l’assurance automobile expire-t-elle ?

Une police typique de responsabilité civile automobile est valable pendant 365 jours à compter de la date stipulée. L’assureur envoie normalement un avis à l’assuré 30 jours avant la date d’expiration afin de lui donner le temps de prendre des dispositions pour souscrire une nouvelle police. Si la date d’expiration est dépassée sans nouvelle couverture, il existe encore un délai de grâce de 15 jours pendant lequel l’assurance expirée reste valable.

De combien de temps est-ce que je dispose pour renouveler mon assurance automobile ?

Comme indiqué ci-dessus, il existe un délai de grâce de 15 jours après l’expiration de votre assurance automobile, pendant lequel votre ancienne assurance reste valable. Ce délai de grâce ne s’applique pas aux polices qui ne sont valables que pour six mois ou qui sont temporaires.
Après cette période, l’assurance n’est plus valable et, si vous utilisez encore la voiture, vous devrez faire face aux sanctions correspondantes.

Pourquoi les primes d’assurance automobile augmentent-elles ?

Théoriquement, s’il n’y a pas d’accident de la circulation et que vous vieillissez et que vous êtes plus expérimenté, votre prime d’assurance devrait diminuer au fil du temps – la formule classique du bonus/malus.

accident automobile

Cependant, de nombreux conducteurs rapportent le contraire, à savoir une augmentation constante et apparemment injustifiée de la prime d’année en année.
En l’absence d’événements qui pourraient justifier l’augmentation de la prime, cela est probablement dû aux mécanismes de fonctionnement de l’agence d’assurance. En effet, les compagnies d’assurance attribuent aux agences un budget de remises à gérer au cours de l’année : en vérifiant la police, il est possible de noter le pourcentage de « remise commerciale » dont nous avons bénéficié au moment de la stipulation. Dans la plupart des cas, il ne s’agit donc pas d’une augmentation réelle, mais simplement d’une réduction moins importante qui nous est appliquée.

A lire aussi :